La Malédiction de Kalaan (Les Croz #1) de Linda Saint Jalmes

Leave a comment

October 11, 2015 by ceresbooksworld

les croz

 

Ce dessin n’est en aucun cas la couverture, c’est uniquement pour mettre une petite photo sur mon blog.

 

Synopsis

Égypte, 7 novembre 1828

Kalaan Fébus, comte de Croz, ainsi que l’éminent savant Jean-François Champollion, se retrouvent à l’improviste sur les rives de l’antique cité de Tell el-Amarna. Pour le jeune noble, c’est la providence qui frappe à sa porte en la personne de Champollion, l’unique être qui puisse déchiffrer les hiéroglyphes qui figurent sur le mur d’entrée du mystérieux édifice que Kalaan vient de découvrir.

Providence, vraiment ? Car le comte, après s’être introduit dans l’étrange construction, est touché de plein fouet par une malédiction. Dès lors, il ne lui reste qu’une seule solution pour contrer l’infâme punition des dieux antiques : rentrer chez lui en Bretagne et aller trouver le gardien des pierres.

 

Chronique

 

Ce livre est une véritable aventure, il m’a fait voyager en Egypte et en Bretagne, très différent me direz-vous mais ces lieux sont tellement forts en histoire que c’est magique.

Kalaan est un corsaire et le comte de Croz, une petite ile bretonne, suite à son voyage en Egypte, où il a été frappée par une malédiction, il rentre chez lui afin de parler au gardien des pierres et de trouver une solution à son problème.

Je ne vous en dirai pas plus sur cette fameuse malédiction car c’est assez drôle et je ne veux en aucun cas gâcher votre plaisir.

J’aime beaucoup le personnage de Kalaan, c’est un homme très arrogant et sûr de lui, c’est assez drôle de voir la malédiction le frapper. Au début il réagit assez mal à la malédiction mais en fin de compte je trouve qu’il s’en sort plutôt bien. Il accepte le fait que ce soit permanent et cela ne l’empêche absolument d’être lui-même.

Kalaan revient de son voyage en Egypte avec Salam, un de ses amis qui va prendre de l’importance et vous aimerez ce que vous apprendrez en lisant ce livre.

Lorsque Kalaan arrive à Croz, la seule chose qu’il veut vraiment c’est sa tranquillité, malheureusement tout est contre lui, non seulement sa mère, Amélie et sa sœur, Isabelle ne sont pas à Paris mais en plus la meilleure amie d’Isabelle, Virginie est aussi à Croz.

Ce livre comporte beaucoup de scènes drôles comme Linda Saint Jalmes sait très bien le faire, des moments cocasses où les femmes ont toujours des réactions que j’apprécie. Kalaan est tellement drôle avec « la chose », je ne peux vous en dire plus mais vous aimerez ce livre.

Linda a un talent fou pour créer des personnages de valeur qu’on aime énormément et avec lesquels on vit une aventure extraordinaire. Elle sait raconter des histoires et les rendre réelles et belles.

Ce livre est une véritable aventure dans laquelle vous visiterez des lieux historiques avec des personnages touchants. Un voyage livresque à travers l’Egypte et la Bretagne.

coeurcoeurcoeurcoeurcoeur

 

A propos de l’auteur

linda

J’écris… depuis que je sais mettre des lettres à la place des sons. Je dessine depuis toujours, d’abord attirée par l’envoûtante odeur des crayons ou de la peinture, ensuite pour donner corps à l’univers de mon monde imaginaire.
Il y a eu des périodes poésies fleuries à l’époque de l’adolescence qui tournaient aux poésies noires et tourmentées quand à l’oral je ne pouvais m’exprimer.
Il y a eu des périodes de silence de l’encre, quand le travail m’empêchait de m’adonner à ce plaisir qu’est l’écriture.
Puis il y a eu les périodes d’hospitalisation de ma fille aînée, et là, le monde des mots et des dessins est revenu pour embellir les journées blanches aseptisées et faire briller les yeux d’une enfant chérie.
Depuis quatre ans, les poésies, les contes illustrés et les romans donnent le ton de mes journées. C’est de là qu’est née Awena, l’héroïne de mon premier roman publié.
Tout cela je le dois à une personne, ma grand-mère de Molène, qui grâce à ses histoires de feux-follets, de fantômes sur les sentiers de notre île, de revenants… a réussi à éveiller mon propre monde imaginaire. Merci à toi mémé Molène.
Merci aussi au berceau de mon âme, Molène, où j’ai pu achever d’écrire mon manuscrit, bercée pendant deux mois par le roulis de l’océan et les murmures du vent.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Currently Reading

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 148 other followers

Windwitch Street team – Waterwitch Babes

Inks & Scratches Literary Magazine

2016 Finishing the Series Challenge

2016 Retelling Challenge

NetGalley Challenge

Challenge Participant

Xpresso

Xpresso Book Tours
%d bloggers like this: