Interview Audrey Dumont

Leave a comment

August 10, 2017 by ceresbooksworld

Bonjour, aujourd’hui j’ai l’honneur et le plaisir de partager avec vous l’interview d’Audrey Dumont, auteure de A toi pour l’infini et The Pink Panthers.

 

CBW : Hello Audrey bienvenue sur le blog. Es tu prête a subir mes questions?
AD : Coucou Carine merci à toi pour cette jolie proposition.

 

CBW : Décris-toi en 3 mots?

AD : Hum compliqué, mais je vais dire Hypersensible, Entière, et un peu grande bouche

CBW : D’où t’es venue l’idée des Pink Panthers? 

AD : C’est mon côté féministe au départ qui a parlé. Créer une histoire avec des femmes qui ont  le pouvoir en main qui décident de leurs destinées, qui assument leurs différences et leurs refus de se mettre dans les cases de notre société.

Puis ensuite mon côté sensible est arrivé. J’observais autour de moi les femmes d’hier et d’aujourd’hui. Leurs combats, leurs rôles dans notre histoire. Ces parcours atypiques, mêlés de souffrance et de beauté. Des héroïnes qui se tiennent la main, se relèvent, sans jamais se plaindre ou verser de larmes.

Donc toutes ces personnes un peu différentes, un peu hors-normes, seules, se remettant en question à cause du regard des autres , je voulais pouvoir leur donner la parole, et qu’enfin elles puissent montrer à tous que malgré tout ça, elles sont belles, et ont tellement à nous apprendre.

CBW : Ce bar me rappelle beaucoup Coyote Girl (un de mes films cultes) as-tu vu ce film et t’en es-tu un peu inspirée ?

AD : J’ai été le voir au ciné de mémoire en 2000, j’avais adoré l’ambiance de folie et les voir se débrouiller seules. Donc peut-être que sur ça oui effectivement ca a impacté mon écriture. Le reste non mes héroïnes sont différentes, plus torturées, plus cabochées, et beaucoup plus soudées, elles créent leur famille en ouvrant la porte à des âmes perdues. Ce n’est pas tout à fait le film car dans ce dernier on est surtout focalisé sur une fille, sa découverte de la vie, et de l’amour sans aucunes bagages à traîner…

CBW : Quels conseils donnerais tu à une jeune fille ou moins jeune d’ailleurs qui se sent perdus dans la vie?

AD : Tu es une fille, donc dès le premier jour tout sera plus compliqué, plus difficile, plus …tout.

Mais ce n’est pas un inconvénient, bien au contraire c’est un atout majeure dont tu comprendras l’importance bien plus tard, en avançant dans ta vie. Tu as le droit de refuser d’être comme la majorité, tu as le droit de ne pas vouloir ce qui semble instauré dans notre monde, tu dois bien au contraire assumer tes envies, tes idéaux. Même si parfois ta route est sinueuse, et obstruée, tu es le meilleur de toi même et tes différences font la richesse de ton âme.

Et même si un soir tu es à bout de souffle, usée, sans espoir, dis-toi que tu n’es pas seule, tu es l’architecte de ta vie, tu as les clefs en main, alors fais en sorte que demain le soleil brille à nouveau dans tes yeux.

Tout ira bien tu verras …

CBW : Pensais tu que le premier tome des Pink serait un tel succès ?  

AD : Honnêtement non. Je suis toujours à me demander si ce que je fais mérite de… Pensant que je ne suis pas à la hauteur des attentes.  Ecrire c’est agressif, ça remue les tripes, repousse les limites, ça oblige à se remettre en question. C’est moi que je dévoile dans mes personnages, et de ce fait, j’ai toujours peur de décevoir.

Maintenant en observant ce qu’il se passe depuis avril et la sortie de ce premier tome, je suis la première surprise mais je suis heureuse. Heureuse d’avoir pu finalement donner la parole à des femmes qui avaient tant besoin d’écoute.

CBW : Quelle est ta Pink préférée ? Et pourquoi ? 

AD : Je réfléchis et je peux conclure que je n’en ai pas. Elles résultent toutes d’un morceau de moi, elles sont un panel tout entier, et si vous les prenez séparément ça ne veut plus rien dire.

On devrait d’ailleurs toutes les avoir en nous non ? Pour être un individu entier, plein d’humilité et d’humanité.

Harper est la souffrance, le côté sombre.

Monroe est le côté maternel, doux, et hypersensible.

Haittie le côté agressif, colérique.

Blue c’est le grain de folie, le rire, les idioties.

Arizona c’est le côté censé, pied sur terre, qui dirige et contrôle les accès des autres.

Dottie, c’est pour finir le côté protecteur, bienveillant… La raison

CBW : Qu’espères tu faire vivre comme émotions a tes lecteurs lorsqu’ils lisent les Pink ?

AD : Je veux que l’on se laisse aspirer par cette folie. Qu’on passe des rires aux larmes, qu’on oublie notre routine, nos problèmes et qu’on puisse à la fin se poser et en conclure ce qui nous représente personnellement.

CBW : De ce côté là et personnellement je peux dire que tu as gagné niveau émotions. 

CBW : Quelle genre de Pink aurais tu été ?

AD : Ça me fait me répéter et pardon d’avance, mais je suis les 6. Toutes représentent un morceau de mon histoire personnelle, une facette de ma personnalité.

Bienvenue dans mon âme

CBW : Quelle est ton dernier coup de cœur livresque?

AD : The silent Waters, et Forbbiden.

CBW : Parles-nous des romans sur lesquels tu travailles ? Quand sortent-ils?

AD : Je viens de terminer la suite des Pink. Je prends un peu le large avec elles, pour me focaliser sur un roman qui me torture énormément. « A wave in my heart » Un New Adult Contemporain, qui va laisser parler deux héros déçus de la vie, du monde. Qui pensent qu’ils n’ont plus le droit au bonheur. Et encore une fois, autour d’eux on trouvera une famille d’adoption, des amis…Car je pense que vous comprenez que pour moi l’amitié à une part importante dans la vie et dans mes livres.

CBW : Pourquoi avoir choisi un éditeur et non t’être lancée dans l’Auto-édition ?

AD : Le besoin d’être portée, conseillée, remise en place lorsqu’il y a besoin.

Je vais apprendre toute ma vie, jusqu’à la dernière seconde. Et là j’ai tout à découvrir, alors partager le savoir de professionnels, c’est un cadeau inestimable.

CBW : Aimes-tu les knackis ? Bon ok je déconne. Que dirais tu d’ouvrir un Pink Panthers en France? Tu prends qui dans ton équipe ? Et Pourquoi ?

AD : Lol je ne mange pas de viande mais chut. Alors oui c’est une excellente idée dis-donc je vais méditer. Pour l’équipe je pense qu’au départ pour débuter je prendrais des amies proches, qui ont ce qu’il faut là où il faut, pour tenir la barre, et surtout me supporter moi et mon sale caractère, moi et mes peurs obsessionnelles. Mais surtout des amis qui ont l’envie de partager leurs richesses avec les inconnus d’un soir passés pour laisser voguer leurs esprits.

Puis sans doute que petit à petit au fur à mesure que nous avancerons, j’ouvrirais ma porte à toutes les personnes qui se sentent mal, et qui n’arrivent pas à se retrouver dans ce drôle de monde. 

CBW : Merci pour tes réponses et j’espère pouvoir très vite avoir les Pink en version papier dans ma bibliothèque.

AD : Merci à toi Carine. Je t’ai rencontré fin avril après que tu es lu mon roman. J’ai apprécié ton message par la suite, et depuis je t’ai découvert en tant qu’être humain. Merci à toi de croire en moi, et d’être assise à mes côtés depuis le sourire aux lèvres.

CBW : Et ça va continuer, je ne vais pas te lacher comme ça, maintenant va écrire. 

 

The Pink Panthers 

Pour ne pas souffrir, il suffit de fuir… Mais Harper le peut-elle encore ?

***

Harper est frondeuse, déterminée. Jouant de ses charmes et de sa sexualité, elle n’a peur de rien ni de personne. Elle travaille au Pink Panthers, un bar branché de Sacramento, rendu incontournable par ses barmaids. Avec elle, les règles sont claires : pas d’attachement, pas d’obligations, que du fun.

Mais ça, c’était avant l’inconnu aux yeux de braise…

Elle refuse de le laisser entrer ailleurs que dans son lit, d’apprendre à le connaître hors des nuits torrides. Du sexe, et rien d’autre ! Mais le jeu risque de se compliquer pour Harper car lui n’a qu’un objectif : changer les règles…

 

AMAZON GOODREADS

 

A toi pour l’infini

Janice est une jeune femme ambitieuse, drôle, aventurière. Un nouveau chapitre s’ouvre dans sa vie, le plus important, et c’est donc l’occasion de préparer un voyage entre amies pour souffler, se poser, réfléchir sur l’avenir.
Mais, alors qu’elle se concentre sur des questions existentielles, elle rencontre Thomas, va se laisser surprendre par l’imprévu et devoir faire face à tout ce qu’elle n’aurait jamais imaginé.
Thomas est un jeune homme brisé qui se concentre sur son travail la semaine et use de son argent et de son pouvoir le week-end pour attirer les femmes dans son lit.
Le destin va leur jouer une farce. Ils ont un mois pour s’aimer librement sans aucune promesse d’avenir pour ensuite retourner à leurs existences respectives.
Lorsque les idéaux s’affrontent, lorsque tous vos plans s’effacent, comment agir et faire face ?

AMAZON GOODREADS

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Currently Reading

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 131 other followers

Windwitch Street team – Waterwitch Babes

Inks & Scratches Literary Magazine

2016 Finishing the Series Challenge

2016 Retelling Challenge

NetGalley Challenge

Challenge Participant

Xpresso

Xpresso Book Tours
%d bloggers like this: