Chronique – The lies we keep de Danielle Rose

Leave a comment

December 12, 2017 by ceresbooksworld

 

The lies we keep de Danielle Rose

1er tome de la duologie Pieces of Me

Editeur US : Auto-édition

Date de sortie : 12 décembre 2017

Source : eArc venant de l’auteur

Note : 3,5 cœurs

 

 

Synopsis (traduit par mes soins)

Quand votre âme se brise, comment ramassez-vous les morceaux?

La carrière d’écrivain de Jezebel Tate a atteint un succès peu expérimenté, mais quand la lumière de la gloire brille trop, Jézebel est rejetée dans l’ombre, où elle va devoir se demander ce qui se passe quand l’admiration devient obsession.

James Blakely fuit son passé. Un homme brisé hanté par une erreur mortelle, James accepte à contrecœur une position de bodyguard de Miss Tate et se retrouve être un pion dans son jeu de séduction.

Quand leurs mondes se heurtent, Jézebel et James doivent décider jusqu’où ils iront pour échapper aux péchés de leur passé.

Chronique

Jezebel est une auteur de romance à succès, cependant elle est harcelé par un inconnu. Afin de rassurer sa meilleure amie qui n’est autre que son agent, elle embauche un garde du corps.

James Blakely est sexy et sûr de lui, lorsqu’il accepte le poste que lui propose Jezebel il sait que les complications ne sont pas loin car il est attiré par cette charmante demoiselle qui n’arrête pas de lui faire des avances.

Jezebel sait ce qu’elle veut, professionnellement ou personnellement, et ce qu’elle veut c’est mettre James Blakely dans son lit, peu importe que sa vie soit en jeu et que ce dernier  n’ait pas envie de tout mélanger.

The lies we keep est une histoire intéressante, le sujet du harcèlement est présent mais ce n’est pas le thème principal. Ce livre reste une romance, même si la fin n’est pas une surprise, je lirai le deuxième tome et de connaître l’histoire de James.

Je ne dis pas que celle de Jezebel n’était pas intéressante mais je trouve que le sujet est survolé, je n’ai pas réellement réussi à m’attacher à Jezebel. C’est une auteur de talent, cependant je trouve que ces réactions sont égoïstes et ça me gêne. Je pense que le sujet de son passé aurais pu être traitée plus profondément afin que l’on s’attache plus à Jezebel et qu’on la comprenne plus facilement.

En ce qui concerne James, je pense que son personnage a beaucoup plus de profondeur et son passé le tourmente, on sent que le sujet est présent en fond et sera traité dans le prochain livre.

The lies we keep est une histoire qui se lit vite et agréablement.

En bref : Une histoire à lire auprès du feu.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Currently Reading

Windwitch Street team – Waterwitch Babes

Inks & Scratches Literary Magazine

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 269 other followers

Partenaires

Xpresso

Xpresso Book Tours
%d bloggers like this: